Histoire des Mythologies 1 (Nîmes)

249, rue de Bouillargues

MARDI     10h30-12h00    98€

Marie Benel

 

LES GRANDES INVASIONS !  MYTHE OU REALITE ?

Les auteurs du Bas-Empire nous donnent de ces siècles troublés de la fin de l’Empire Romain leur approche personnelle. Longtemps les historiens compilant les archives ont  reconstruit le passé à la lumière de leur propre idéologie et de celle de leur époque. C’est souvent lacunaire et partial.

Où en sont les recherches universitaires actuelles  soutenues par les progrès techniques ? Des approches nouvelles apparaissent sur les « invasions barbares », mouvements migratoires de populations venues du Nord et de l’Est, entre l’Antiquité Tardive et le Moyen-Âge.

Comment la civilisation romaine s’est–elle effritée entre le IVe siècle et l’An Mil : longue dégradation entrecoupée de sursauts, de croyances religieuses nouvelles et de désertification des villes au profit des campagnes ? Les Vandales, traverseront Nîmes et les Wisigoths chrétiens ariens s’installeront dans le Sud en 470. Les Francs et les Goths seront tantôt alliés de Rome, tantôt ennemis. Notre étude se fera à travers le prisme de la région de Nîmes en  nous attardant sur le martyre de St Baudile, ainsi que sur les  villages de St André de Codols à Nîmes, de la Ramière à Roquemaure, de Loupian (34) ou de Mayran à St Victor –la-Coste.

Les projections numériques des documents archéologiques et la lecture de poètes et de chroniqueurs de l’époque  – Ausone (IVe s.), Sidoine Apollinaire (Ve s.) Grégoire de Tours (VIe s.) – feront revivre ce passé avec Attila, point d’orgue de cette époque d’invasions face à l’énergie de la romaine Gallia Placidia, du général Aetius et de la chrétienne Sainte Geneviève. Un voyage est prévu en Espagne  Wisigothique aux vacances de printemps 2017.