Histoire de l’Art (Villeneuve)

Professeur Sylvie TOUSSAINT et Nathalie SCHMITT
Lieu Salle Frédéric Mistral, Bd des Frères Carpanédo
Jour/Horaire Mercredi 9h00 – 10h30 ou 10h30 – 12h00
2 cycles en alternance avec la possibilité de s’inscrire à un seul cycle
Dates Sylvie TOUSSAINT 10/10, 07/11, 21/11, 05/12, 19/12, 09/01, 30/01, 13/02, 13/03, 27/03, 10/04, 22/05, 05/06.
Dates Nathalie SCHMITT 17/10, 14/11, 28/11, 12/12, 16/01, 23/01, 06/02, 20/02, 20/03, 03/04, 17/04, 15/05, 29/05.
Tarif 51€ et 51€

Sylvie TOUSSAINT :

ANTIQUITE

PRATIQUES FUNERAIRES EN EGYPTE

La magie des rites funéraires fascine et captive le public. Porte ouverte sur les mystères de l’Antiquité, elle ne cesse d’interpeller les mortels que nous sommes.

Plusieurs séances seront consacrées à ce sujet.

RENAISSANCE

LE RETABLE D’ISSENHEIM, chef d’œuvre de Grünewald.

Mondialement connu, il est consacré à la vie de Saint Antoine. C’est un polyptyque, où l’intensité dramatique, exceptionnelle pour son époque, mêle fantastique et maniérisme.

Le sujet ouvre sur la question plus générale du rôle de cette pièce de mobilier.

XIX ème SIECLE

HENRI FANTIN-LATOUR

Ni impressionniste, ni moderne, ni romantique, ni académique, il est incontestablement un artiste déroutant.

Il a rénové le portrait collectif avec son célèbre « Hommage à Delacroix ». Il est surtout le peintre des natures mortes où il insuffle à ses « portraits de fleurs », la même vérité que pour ses portraits.

Il reste cependant le chaînon qui unit les peintres d’aujourd’hui à la peinture romantique.

XX ème SIECLE

Un peintre régional, Auguste CHABAUD .

Né à Nîmes et mort en 1955, on pourrait le qualifier de peintre Fauve et Expressionniste.

Il exposera avec les Fauves au Salon des Indépendants en 1907.

A Paris, il entamera une période cubiste. De nombreuses expositions internationales le feront connaître hors de nos frontières. En 1919, il s’installe à Graveson, dans les Alpilles.

A partir de 1920, il aura sa « période bleue » (bleu de Prusse employé à l’état pur).

Un architecte : Renzo PIANO.

En 1998, il reçoit le prix Pritzker. « Je suis né dans une famille d’entrepreneurs en bâtiment, ce qui m’a donné une relation spéciale à l’art de faire ». Il est fidèle au concept où l’architecte conserve le contrôle du processus de construction de sa conception à son achèvement. Il donne toute sa valeur au savoir-faire non seulement manuel, mais aussi informatique.

Quelques-unes de ses réalisations : le Centre Pompidou, le Centre culturel Tjibaou à Nouméa, la reconstruction de la Potsdamer Platz à Berlin, la Fondation Beyeler à Bâle, un immeuble de New York Times etc…sans compter ses projets en cours….

SUJET GENERALISTE : LE NU DANS L’ART

On parlait de « nudités » jusqu’au XX ème siècle où le « nu » s’est constitué comme une catégorie de la critique d’art.

Jusqu’au XIX ème siècle, époque de remise en question des conventions, il se justifiait au travers de l’alibi mythologique, allégorique, symboliste.

Cette thématique très ambitieuse, sera traitée en plusieurs séances.

D’autres sujets pourront être traités en fonction de l’actualité culturelle régionale ou internationale.

Nathalie SCHMITT :

DES LITS D’INITIES

Une série de 7 cours conçue comme une promenade dans l’art à la découverte de l’histoire du lit et des moments de la vie ayant le lit ou la chambre pour décor.

Le lit, un mot bref qui dit toute la vie, qui nous voit naître, aimer, mourir, « le » meuble indispensable que les huissiers n’emportent jamais, trop symbolique, trop utile, trop personnel aussi…

Nous nous intéresserons à la dimension personnelle du lit illustrée par la chambre de Van Gogh à Arles ou l’histoire du lit d’Ulysse.

Nous évoquerons la pérennité des générations et la régénérescence dans le sommeil qui font la valeur symbolique du lit et qu’Emile Gallé a merveilleusement exprimé dans une de ses réalisations.

Cette ballade nous mènera au cœur des cérémonies du lever et du coucher chez le roi à Versailles ou dans l’intimité de tout un chacun…

Mais le lit n’a pas toujours appartenu au seul univers de la nuit et du repos …

Ce sera l’occasion pour nous d’aborder un survol à travers les siècles de l’évolution stylistique à du lit ainsi que des inventions et des adaptations dont il a été l’objet, du lit gigogne aux lits jumeaux, du lit de parade au lit d’alcôve…

Nous nous pencherons comme les fées sur les berceaux et et le monde de l’enfance.

Puis nous irons au chevet des lits de morts, des lits d’hôpitaux, de lits de souffrance, de tristesse mais d’amour aussi !

MERCI D’ETRE VELUS

Cette seconde série de 6 cours autour du thème du langage des cheveux et autres toisons à travers l’art sera l’occasion de réunir Marie Madeleine qui nous parlera des cheveux « atouts charme et séduction », Samson et Dalila qui nous rappelleront les pouvoirs magiques de la chevelure, Vénus qui livrera quelques secrets de coquetterie, Barbe Bleu et Barberousse qui évoqueront les barbus de légende et le chromatisme capillaire, un moine dominicain et Che Guevara débattront sur la coiffure « identitaire »…

En effet, pouvoir de séduction ou preuve d’amour, les cheveux seront le siège de l’énergie vitale et de la virilité. L’absence de cheveux sera elle, vécue comme une infirmité et accessoirement comme un formidable débouché pour les perruquiers !

Le pouvoir magique des cheveux va devenir un pouvoir sacré bientôt symbole de la royauté entraînant avec lui la barbe évidemment et la boucle sera bouclée.

« Si tu pouvais savoir tout ce que je vois ! Tout ce que je sens ! Tout ce que j’entends dans tes cheveux ! »

(Charles Baudelaire – Un hémisphère dans une chevelure).